La Moldavie, l’inconnue

5 – 8 septembre

Kamianets Podolski (ukraine) – Slobozia sirauti – Galaseni – Blindesti – Feteasca (moldavie)

 361 km

leuseni

Je pète la forme après ma nuit blanche, je pars tôt le matin pour profiter de la fraîcheur. Au départ de Kamianets, je n’ai pas trop le choix, je dois rouler pendant une vingtaine de kilomètres sur une grosse route. Mais au final, il n’y avait pas trop de camions.

En passant la rivière Nistrie, les paysages changent, c’est beaucoup plus sec et la végétation diffère un peu. Et la route s’amuse avec moi. J’ai connu les 30 kilomètres les plus difficiles depuis le départ il y a 3 semaines. Je me suis arrêté au dernier village avant la frontière pour faire une sieste car je n’en pouvais plus.

img_5217

on aimait beaucoup la mosaïque du temps de l’URSS

img_5220

le gaz directement chez vous

img_5230

impressionnant

img_5238

qui veut des pommes ? 0,20€ le kilo

La passage de la frontière s’est fait sans problème, il y a juste une belle douanière qui a fait un peu de zèle en voulant voir ce qu’il y avait dans une sacoche. Un peu ridicule mais bon. Rien de particulier ne change une fois la frontière passée, excepté les villages qui s’étirent en longueur, 3-4 km. Du coup je suis toujours dans un village.

img_5248

les puits sont parfois des œuvres d’art

img_5257

img_5258

on travaille dur dans les champs

Je voulais passer la première petite ville et trouver un endroit un dormir. Étant donné que je n’avais pas trop envie de chercher, je me suis dit que j’allais dormir près de l’église d’un village, c’est souvent tranquille. Sur la route j’ai commencé à discuter avec un homme qui rentrait ses oies, il m’a invité à boire un petit verre avant d’aller à l’église. Sur le chemin, il a rencontré un voisin, l’a invité et voilà que je me suis retrouvé les pieds sous la table ! La bouteille de 1l de vodka n’a pas fait long feu et je suis finalement resté chez Kola, « il fait trop froid la nuit dehors » m’a-t-il dit. Et bien, je ne pouvais rêver de mieux pour cette première soirée en Moldavie !

img_5289

img_5317

tiens, il y a des nostalgiques

img_5319

img_5326

chez Kola

Kola m’avait prévenu : « A 7 heures, je vais au travail ». A 7 heures tapantes, j’étais donc dehors, me permettant de rouler à la fraîche. Au bout de 20 km, je me suis arrêté dans un village pour le petit-déjeuner et voilà qu’au bout de 10 minutes arrive la police des frontières. Je soupçonne fortement un homme du village de les avoir appelés. Je suis bombardé de questions mais tout se passe bien, ils font leur boulot.

img_5353

scène de vie quotidienne dans un village moldave

img_5383

img_5390

le Prout, en face la Roumanie

img_5396

En Moldavie, je vais suivre le fleuve Prout pendant plusieurs jusqu’au dernier poste frontière avec la Roumanie. Je pense qu’un niveau des paysages, ça ne changera pas beaucoup. Dans cette partie nord de la Moldavie, les gens parlent plutôt russe que le roumain alors que seul le roumain est langue officielle (à vérifier). Du coup, c’est très facile pour communiquer car j’ai beaucoup de mal à retenir les mots roumains de base.

img_5411

une maison de la culture, j’y ai trouvé la wifi gratuite

img_5422img_5426img_5189

Aujourd’hui il a encore fait chaud et dans la dernière partie de l’étape, j’ai eu du mal avec les montagnes russes de Moldavie. Ça n’arrête pas. Fatigué, je me couché avant qu’il fasse nuit, c’est dire !

Quelle nuit, 10 heures de sommeil, preuve que j’étais bien fatigué. J’ai la confirmation que cette région est plus sèche, pas de rosée le matin, cadeau bonus qui m’évite la corvée du séchage de tente.

Dès le matin il fait chaud et je commence par un jeu de piste à chercher la bonne route. Jusqu’ici, les renseignements donnés par les gens ont toujours été corrects même si la route paraît parfois improbable.

img_5428

récolte des noix

img_5447

img_5465

il fait chaud, j’aimerais aussi me rafraîchir mais la qualité de l’eau laisse à désirer

img_5479

C’est plat avec un léger poil de vent dans le dos mais au bout de 40 kilomètres, j’ai besoin de faire une grosse pause, il fait trop chaud. Toute la matinée, je me suis amusé à regarder les gens récolter les noix le long de la route avec leur long bâton tandis que dans les champs de maïs, on s’active à couper à la faucille les tiges pour les stocker. Quel travail de titan, par 33°c à l’ombre.

img_5481

1 leu moldave = 0,05€

img_5495

bien belle cette route non asphlatée

img_5503img_5522

En milieu d’après-midi après la sieste, les nuages ont le bonne idée de s’interposer entre le soleil et moi, la température baisse de quelques degrés, c’est toujours ça de pris. Pour l’instant, la Moldavie est un drôle de pays. Pendant 20 kilomètres, des villages-rues se succèdent et puis d’un coup, c’est sauvage, pour mon plus grand bonheur. Je ne m’attendais pas à voir des paysages désertiques, si proche de la rivière Prout.

Tout comme hier, je préfère dormir dans la tente et éviter l’alcool, l’allergie que je traînais depuis 4 jours touche à sa fin mais je suis quand même ko. Dodo.

img_5535

img_5538

parfois le puits est plus beau que la maison !

img_5542

img_5550

encore du maïs !

img_5553

 

Ce matin, c’est la première fois que je roule sur une route avec un trafic important. Elle relie la capitale Chisinau à Iasi, première grande ville roumaine après la frontière. La route est en excellente état (merci l’Europe?) mais je goûte peu au bruit des camions et à la vitesse des voitures.

img_5579

le monastère d’Ungheni

img_5597

j’ai dormi à Auce il y a 3 semaines

img_5605

Ungheni est ma première ville importante dans le pays, mais à l’image des villages traversés, c’est assez laid, même le parc municipal est défraîchit. Je n’y fait pas de vieux os car le soleil commence déjà à taper fort. 30 kilomètres plus loin, lors d’une pause tartinage de crème solaire, des jeunes commencent à entamer la discussion et de fil en aiguille, ils me confirment qu’il est possible de longer la frontière par une petite route, certes pas très bonne mais elle existe. J’avais un doute concernant ma carte. Puis arrive Ioulia, très vite, il me demande si j’ai faim. Bien sûr, il est bientôt treize heures. Ni une ni deux, il fiel avec sa voiture et reviens 5 minutes plus tard avec du pain, du saucisson, 2 litres de boisson gazeuse et du lait fermenté. Cadeau ! Et en bonus, il me donne une veille carte du pays, avec une meilleure échelle que la mienne. Merci Ioulia.

img_5615

convoi funéraire, par plus de 30°c et le cimetière est encore loin

img_5626

Ioulia !

img_5630

En début d’après-midi, il fait trop chaud pour rouler, aujourd’hui 34°c à l’ombre. Du coup j’attends 16 heures avant de repartir, par la petite route que les jeunes m’avaient indiquée. L’asphalte a disparu, les voitures aussi, les côtes aux pourcentages albanais (c’est à dire supérieur à 15%) m’ont usés mais j’ai continué à avancer. Et là, je me suis fait avoir. J’ai atterri sur la M1, route nationale reliant Chinisau à la Roumanie, et pas moyen d’en sortir pendant 10km, exceptée une sortie qui ne me convenait pas. Du coup j’ai fait plus de kilomètres qu’attendus et au premier village accessible, je m’arrête dans la 1er magasin d’alimentation trouvé pour acheter à manger. Par hasard, je demande où est-ce que je pourrais dormir ce soir, et le gérant, Sasha, me propose une pièce. Elle n’est pas simple la vie ?

img_5635img_5649img_5659

Publicités

4 réflexions sur “La Moldavie, l’inconnue

  1. Encore merci David de nous faire voyager.
    Contrairement à toi, mes muscles marchant à l’énergie solaire, à 35 degrés je suis bien, à partir de 42 je souffre comme tout le monde…
    Aujourd’hui c’est l’automne, les températures vont baisser.
    Kissossss

    J'aime

    • Tout le monde est différent !! Moi au-dessus de 25°, ça devient difficile et l’ombre est toujours la bienvenue ! Il y a eu 2 jours d’automne mais les températures sont remontées et vont s’approcher des 30° vers la Grèce !!
      Kissos

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s