Faux et vrai départ

12 – 15 août

Kuldiga (lettonie) – Embute – Kuldiga – Pampali – Auce (lettonie)

259 km

auce

L’heure de reprendre la route a sonné mais ce n’est pas sans appréhension que j’ai remplies les sacoches. J’étais arrivé en novembre dernier avec un vélo approchant les 80 kilos. Une cure d’amaigrissement s’imposait et je dois dire que le choix de laisser telle affaire ou tel objet a été difficile.

A la pesée, le vélo affiche un peu moins de 60 kilos, ce que j’espérais. Par contre dès le vélo chargé en main, je me suis demandé comment j’allais faire pour avancer, il est si lourd. Dès les premiers tours de roue, je comprends que ça ne s’annonce pas aussi simple que je le^pensais, je suis à l’écoute de mon corps et du vélo. Dès que la route s’élève légèrement, je passe tout de suite aux grands pignons, moins je fais d’efforts, mieux c’est. Malgré tout les kilomètres défilent, tout doucement, au milieu de paysages que je connais mais qui sont tout de même agréables.

IMG_3269

en espérant que le strap aide

IMG_3289IMG_3290

IMG_3263

Avant de passer la frontière lituanienne, je tiens à « faire un peu de tourisme ». C’est donc aux portes de parc naturel d’Embute que j’ai trouvé un endroit pour planter la tente, de nuit. Je voulais voir si ma nouvelle lumière éclaire bien !

Les nuits en ce moment sont fraîches, j’ai l’impression que l’été balte s’est arrêté début juillet, il faisait beaucoup plus chaud en mai et en juin. Il n(y a plus qu’espérer qu »il revienne en force dans la 2è quinzaine du mois.

IMG_3306

la fraîcheur s’installe vite en début de soirée

IMG_3311

le sud ? Il suffit de suivre la flèche

IMG_3314

Première nuit dans la tente et premier réveil sous la pluie. Ça commence bien. Et ça a duré toute la matinée, du coup le programme du weekend est chamboulé et après moults tergiversations, la décision est prise de rentrer à Kuldiga, pour passer une meilleure nuit et pour encore alléger le vélo. Il faut savoir reculer pour mieux avancer !

IMG_3316

bivouac humide

IMG_3318

porte d’entrée du parc naturel d’Embute

IMG_3334

au moins il ne pleut plus

IMG_3338

à la chasse

Exit les 1250g de sucre que j’avais dans la sacoche cuisine, je n’en ai gardée que 250g, exit les 250g de sel, j’ai trouvé un petit tube pour stocker une trentaine de grammes, exit la bâche pour protéger le vélo, ainsi que 2 ou 3 autres broutilles.

Dès la prise en main des sacoches, je sens que j’ai gagné en légèreté, ou bien est-ce seulement une illusion ou psychologique ? En tout cas dès le départ de Kuldiga, je me sens beaucoup mieux sur le vélo et surtout je ressens moins son poids.

IMG_3356

dernière collation

IMG_3362IMG_3373

IMG_3377

abri lors d’une averse

Les averses rythment plus ou moins l’après-midi mais cela ne m’empêche pas d’avancer, toujours aussi lentement, sur le plat. J’ai décidé autant que peut se faire de rouler sur les routes en gravier bien que ce soit plus difficile. Au moins je ne suis pas tenté d’appuyer sur les pédales et en général c’est beaucoup plus attrayant que les routes asphaltées, souvent ennuyeuses ici en Lettonie. Les averses ont au moins du bon, elles « lissent » les routes, donc pas de sables et moins de tôle ondulée. C’est parfois même mieux que sur l’asphalte !

IMG_3382

dernier regard sur la Venta

IMG_3388

la route colle un peu aux roues mais ça avance quand même bien

IMG_3393

IMG_3399

contrairement à ce que laisse penser la photo, la route est excellente pour … le vélo

IMG_3404

J’ai décidé de rouler environ 60km par jour au début afin de regagner de la puissance dans les jambes sans me faire de mal. Eh bien 60km en ce moment, c’est bien assez pour être fatigué. C’est donc dans le village de Pampali que je me mets à la recherche d’un endroit pour dormir et très rapidement je trouve une petite place près du lac, mais visible ou bien le parc du village. Je suis allé demandé à des gens leur conseil et au fur et à mesure des questions qu’ils me posaient, je me suis retrouvé sur une chaise avec une assiette de saucisses, du pain et du gâteau dans une assiette, et des pommes et tomates du jardin pour le lendemain ! J’ai baragouiné pendant une bonne heure mon pauvre letton mais il semble que mes hôtes d’un soir ont apprécié mes efforts. Du coup c’est dans le jardin que j’ai planté la tente. Une première belle soirée qui en appelle d’autres !

IMG_3406IMG_3410

IMG_3421

le lac de Pampali

IMG_3432

Merci à Aigars (à gauche) et sa famille

IMG_3264

Le chien m’a laissé tranquillement terminé ma nuit, je ne sors de la tente qu’à 8h30, une fois que les rayons du soleil ont atteint la tente. Aigars et sa femme sont déjà partis au travail, je prends mon temps, j’ai le temps !

IMG_3433IMG_3440

Le beau ciel bleu du matin a commencé à se charger de gris et de noir et au jeu du chat et la souris, j’ai perdu. Les orages et les averses ont été plus rapides à m’atteindre que je l’ai été à trouver un abri. A peine le poncho était sec qu’il en retombait une mais je ne me plains pas. Je préfère ceci plutôt qu ‘une nuit continue qui sape le moral. A part des champs et quelques cigognes, je n’ai rien vu mais point positif du jour, les routes non asphaltées étaient plutôt bonnes et roulantes.

IMG_3450

ciel de plus en plus menaçant

IMG_3475

pause pluie/soleil

IMG_3480

héritage soviétique dans un petit village

IMG_3487

entre soleil …

IMG_3496

… et averses

 

Ma dernière soirée, programmée, en Lettonie se fait en compagnie de Martins. Il n’est pas sur la liste warmshowers mais je reçois un accueil digne de celle-ci, entre un repas consistant, une petite visite des environs et surtout une très bonne compagnie. J’en profite une dernière fois pour utiliser mes connaissances de la langue locale.

Je peux tirer un petit bilan des ces premiers jours, plutôt positifs. Quelques douleurs ici ou là mais c’est normal après un arrêt si long, il faut que le corps de réhabitue.

IMG_3515

le château de Vecauce

IMG_3519

Martins, au lac de Lielsezers

Publicités

8 réflexions sur “Faux et vrai départ

  1. Que je suis content David de recommencer à lire tes récits de voyage tout comme tu dois être content de les écrire ! Ton corps se remet à avancer et les bonnes sensations vont reprendre le dessus. A toi maintenant de reprendre le rythme simple de la Vie : MANGER, DORMIR, AVANCER et le tout dans une totale LIBERTE.
    Suerte mi Amigo y hasta pronto

    Salut Françoise; je vois que tu es très matinale ou pas encore endormie.

    J'aime

    • Salut Jean-Luc
      le corps se remet à avancer mais il faut qu’il se réhabitue à l’effort quotidien du vélo, ça grince un peu partout mais c’est bon !
      J’ajouterais : RENCONTRER, très important aussi, et boire, pas que de l’eau !!!!!
      Suerte mi amigo !

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s