La route du Grossglockner

09 – 12 septembre

Stegendorf (autriche) – Latschach ob dem faaker – Ausserfragant – Grossglocknerstrasse – Rauris (autriche)

306 km

rauris

Ces derniers jours, j’ai fait un peu de surplace mais ce n’est pas pour autant que j’ai perdu mon temps, loin de là ! Cependant, j’ai quand même l’objectif de franchir les Alpes pendant qu’il fait beau, j’ai donc mis le cap vers le nord ouest, mais en évitant de prendre la route la plus direct pour me rendre vers Villach, où « j’honore » une autre invitation.

Par le lac Wörthersee, j’aurais sûrement vu des belles choses mais j’ai préféré prendre un peu de hauteur pour profiter des vues sur la vallée de la Drau/Drava. Les premiers kilomètres ont été un peu pénibles à cause du fort trafic (route nationale menant vers la Slovénie) mais aussitôt sur la petite route, j’ai retrouvé la tranquillité et ainsi j’ai pu profiter en toute quiétude des beaux paysages autrichiens. Le soleil étant de la partie, l’idée a rapidement germé d’aller faire une petite baignade dans le lac de Faak mais manque de bol pour moi, les bikers « Harvley Davidson »de toute l’Europe se sont donnés rendez-vous exactement près de ce lac. En conséquence les 20 derniers kilomètres ont été plus que pénibles, devant partager la route avec ces motos prêtes à réveiller un mort de son cercueil. Vraiment très désagréable ce vroom vroom incessant. Du coup, j’ai préféré me rendre directement dans le village où se trouve Marton, mon hôte du jour.

Il est un peu dans le même état d’esprit que moi dans le sens où il souhaite aussi tout lâcher et partir à vélo sans limite de temps. Tout le mal que je peux lui souhaite est qu’il réalise son rêve. Le départ est normalement prévu au printemps prochain !

Par contre je lui souhaite de rencontrer des hôtes qui lui offrent à manger. Heureusement que j’ai toujours du riz car sinon j’aurais été à la diète ce soir et demain matin !!

Certainement l’endroit où Jörg Haider est mort dans un accident. Contrairement à certains Autrichiens, je ne le regrette pas et il n’est pas dans mon coeur !IMG_9191 A gauche la vallée de la Drau, derrière les montagnes, la SlovénieIMG_9209

IMG_9215 IMG_9224le lac de Faak
IMG_9241 IMG_9247 IMG_9253

Marton prépare son voyage … Remarque faite maison !IMG_9267

Le couchsurfing, c’est aussi partir tôt quand son hôte part au travail. Du coup je suis à 6h45 dehors mais cela ne me dérange pas trop dans le sens où je dois nettoyer la transmission et j’ai aussi de finir assez tôt la journée de vélo.

Après Villach, j’évite la vallée de la Drau/Drava pour me rendre à Spittal. Cela fait un détour mais les paysages sont beaucoup plus sympas et la circulation moindre. Bien que les prévisions soient bonnes, le soleil a beaucoup de mal à percer l’épaisse couche nuageuse le matin, ce n’est que vers 12h qu’il s’impose et par là même aide les températures à se rapprocher des 20°c.

Plusieurs lacs me tendaient les bras pour faire un petit plongeon mais ici, en Europe de l’ouest, les interdits sont à chaque coin de rue et les propriétés privées donnant sur les lacs bien trop nombreuses. Après Spittal, je tombe sur le chemin à vélo du Grossglockner. Il remonte toute la vallée de la Möll sur près de 80 kilomètres avant de laisser la place à la fameuse route touristique du Grossglockner.

Les premiers kilomètres j’ai soigneusement éviter le chemin, préférant le plat de la route mais rapidement, j’ai préféré prendre la clé des champs pour oublier les trop nombreuses Harley qui sillonnent la région. Comme très souvent avec ce type de chemin, c’est bucolique, les routes sont toujours très étroites et sans circulation, avec un mélange d’asphalte et de bonne terre. Mais quel dénivelé ! Le chemin grimpe à l’assaut des villages, les pourcentages sont énormes, ce qui a pour effet de me réchauffer car il ne fait pas bien chaud ! Comme je m’en doutais, j’ai du allonger les kilomètres pour trouver un endroit où dormir. Ce n’est pas si évident car l’espace est compté dans la vallée et on trouve toujours un homme qui promène son chien ou une mamie qui pousse une poussette. La forêt dans ces cas là est souvent un refuge idéal !! Et ça n’a pas loupé. En cadeau bonux, je suis protégé de l’humidité par les pins, ce n’est pas beau ça ?! Le dernier bivouac remonte à une semaine, en Croatie alors qu’il avait fait plus de 30°. Aujourd’hui, la douche n’a pas traîné. La fraîcheur s’installe !

le football fait la une, l’Autriche sera en France l’année prochaine

IMG_9276 IMG_9290 IMG_9315 Spittal an der DrauIMG_9327 la début de la vallée de la MöllIMG_9357pourquoi tant d’interdits ?
IMG_9367 IMG_9369 la route à vélo, sympaIMG_9378 IMG_9386

La nuit a été excellente, normal après une grosse journée et bonne nouvelle, le soleil est de la partie. J’ai donc continué sur le chemin, toujours aussi sympa de traverser les petits villages, par contre les raides petites côtes entament déjà mon réservoir d’énergie.

La partie haute de la vallée est bien entendue plus belle et le chemin suit de plus près la rivière devenue torrent. Eh, c’est qu’il y a moins de place !!! Merci donc à cette belle route à vélo de la vallée de la Möll, j’ai pu profiter des paysages en toute quiétude, la route et les motos étant en général éloignées.

Par contre dès que la pente s’est élevée, je me suis retrouvé sur le bitume, devant partager la route avec ces connards de motards. Ils ne roulent pas trop vite mais le bruit des moteurs est vraiment trop fort, surtout les Harleys. Ça me gâche un peu le plaisir, dommage.

La route du Glockner en elle-même est raide, c’est du 10% de moyenne. Les kilomètres sont longs et l’espace est plus que compté (pour le bivouac). Je n’avais pas l’intention de franchir le col aujourd’hui mais seulement de prendre un peu d’altitude. Au bout de 6km, et un gain de 600m, j’ai fait le plein d’eau, un kilomètre plus loin, j’ai trouvé LE coin pour poser la tente, mais pour cela il a fallu quand même pousser le vélo, sacrifiant pour le coup une de mes sandales (elles auront tenu 3,5ans). Je me suis octroyé une bonne sieste, les nombreuses motos passant devant mon nez ne me dérangeant pas !

Je passe une nuit à 1800m d’altitude, je suppose que la nuit sera plus que fraîche.

IMG_9448 IMG_9454les Autrichiens ont de l’humour : panneau limité à 30 « valable aussi pour les cyclistes » !!IMG_9462 agréable cette route à véloIMG_9463 IMG_9464pauvre Jésus !IMG_9470 IMG_9480 IMG_9486 Heiligenblut, le début de la grimpetteIMG_9522 IMG_9528 il ne faut surtout pas déranger les puissants moteurs qui se défoulentIMG_9544bel et bien fini cette fois
IMG_9563

J’ai préféré attendre que le soleil atteigne la tente pour sortir le bout du nez et en jetant un œil dehors, je vois un magnifique ciel bleu ! Quelle chance.

Une fois tout sec, je commence donc la 2è moitié de l’ascension vers le col, c’est toujours aussi dur mais je suis frais si bien que je suis étonné d’avaler les 650m de dénivelé en un peu plus d’une heure. Bien entendu, le spectacle offert par la nature récompense les efforts dus aux 10% de moyenne. J’ai eu la chance durant la montée que les motos et les voitures sportives soient assez peu nombreuses, cependant au col, je ne traîne pas. Voir les gens se prendre en photo devant le panneau du col et s’extasier, très peu pour moi.

Cette route est comme les bonbons kiss-cool. Après une perte de 300m de dénivelé, voilà qu’il faut remonter à une sorte de 2è col, où c’est la cohue sur le parking. Il faut dire que la vue sur les sommets est superbe mais là encore il y a trop de monde pour moi.

Dans la descente vers la vallée, je suis mi amusé mi agacé. Cela me fait sourire de voir les cyclistes sur leur vélo de 8kg à faire du surplace dans la montée pour certains et d’autres tirer la langue alors qu’ils ont l’air bien entraînés. Et agacé ou plutôt scandalisé par le comportement des automobilistes de voitures sportives qui se croient tout seul sur la route. Quant aux motos, elles font trop de raffut. Donc oui cette route est belle, la face nord étant la plus impressionnante, mais le plaisir a tout de même été gâché. Comment profiter de la nature ainsi ?

Le calme, je l’ai retrouvé sur les bords du lac de Zell am See, où les gens profitent du soleil généreux pour faire du vélo. Bien sympa comme coin, avec des vues imprenables sur les hauts sommets environnants. Ah oui elle est belle l’Autriche.

Je termine cette journée dantesque (paysages) par des hôtes warmshowers dans un petit village, après une dernière dure grimpette. Hé, c’est que ça se mérite une douche chaude !!! Et comme à chaque fois que j’ai été reçu par des Anglais, j’ai passé une excellente soirée. Il faudra bien que j’aille un jour de l’autre côté du channel !

La face sud, déserte, tant mieuxIMG_9593 Ce cycliste m’a servi de lièvre !IMG_9598 IMG_9643 la face nord. Ça n’a pas l’air mais ça monte/descend à 12%IMG_9652 IMG_9664 Hum, quelle belle descenteIMG_9667 IMG_9675 Dans la vallée, les arbres sont de retourIMG_9740 le lac de Zell am SeeIMG_9767vue sur le Grossglockner au fond
IMG_9777 La vallée de RaurisIMG_9817

IMG_9449

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s