Week-end à la mer

2 semaines. C’est le temps que je me suis fixé entre le retour des vacances et la reprise du vélo pour me « préparer » physiquement. C’est assez peu, surtout que je ne veux pas faire de gros kilométrages pour ne pas me griller.

Je sais dores et déjà que je ne serai pas totalement prêt et que la préparation va continuer une fois le vélo chargé à bloc.

La mer Baltique n’étant qu’à 40 kilomètres de Kuldiga, voilà un bon début de préparation, avec bivouac sur place.

Au mois de juin, j’avais préféré prendre la route asphaltée, plus facile, mais j’avais très peu goûté au trafic automobile, beaucoup trop intense pour une région si peu peuplée. Donc cette fois, c’est par l’ancienne route, la route des « Suiti », non goudronnée, que la plupart du parcours a été effectué. La moyenne a chuté, le vélo a souvent été chahuté, mais le plaisir a été décuplé. C’est le plus important.

IMG_3123

Alsunga, la ‘capitale’ des « Suiti »

IMG_3091

les costumes folkloriques des Suiti

IMG_3092

Finies les longues nuits d’été, le soleil se couche maintenant avant 22h

Il a fallut chercher un peu l’endroit pour dormir car l’espace disponible est compté. C’est donc sur la plage que je me suis résolu à planter la tente. Je ne suis pas un grand fan des plages, pour le sable qui colle et entre partout, pour l’humidité élevée, et cette nuit pour le bruit des vagues qui n’a pas permis de passer une nuit réparatrice. Bon c’était quand même sympa !

IMG_3103

après le bain de 23h, le bain de 8h

IMG_3108

le fleuve Riva à son embouchure

IMG_3131IMG_3146

Le retour s’est fait par la même route, le choix étant assez restreint dans le coin, à moins d’ajouter très rapidement des kilomètres au compteur. Une pause cueillette de framboises sauvages et de champignons a été la bienvenue pour soulager le fessier. C’est que je n’ai plus l’habitude de passer des heures sur la selle. Je sens que les premières centaines de kilomètres vont être difficiles, ce n’est jamais bon de s’arrêter trop longtemps.

Bon maintenant j’ai du pain sur la planche, j’ai un moyeu-dynamo à remplacer …

IMG_3137

délicieux ces ‘sklandrausi‘ !

IMG_3139

l’été balte est beau

IMG_3148

pour la sauce de ce soir

IMG_3078

pour le goûter

IMG_3150

IMG_3157

rassemblement de Jigouli, les fameuses Lada. Ça décoiffe !

 

Publicités

13 réflexions sur “Week-end à la mer

    • Ciao Arcadio, ho anche avutto problemi con la mia mail (yahoo), ho perso tutti i mei contatti in novembre 2014 e da marzo 2015 ho questo nuovo blog perché avevvo anche problema con cyclonomas.com
      Ti scrivo i prossimi giorni sul tuo mail.

      J'aime

  1. Bonjour
    Pour continuer sur ton pb de genou, tu connais sans doute ce qu’est la fatigue ou le vieillissement des métaux. Ca ne casse pas tout de suite ca accumule les chocs et un jour ca casse. C’est comme qu’on coupe un fil de fer en le tordant de nombreuses fois.
    Ton genou c’est pareil il a mis du temps à craquer. Quant au fait que ca soit apparu 1.5 mois après le repos, c’est une protection du corps, qui diffuse des hormones anti douleur. Et aussi qui retarde le grand nettoyage. Pour que le corps continue de supporter les difficultes. Ce qui fait que beaucoup de gens sont malades lors des vacances.
    Bon c’est une explication pas forcément la bonne.
    ceci dit moi 15kg, 2 sacoches devant un sac à dos derriere, plus 1.5 l d’eau, 0.5 l essence, et 1kg de nourriture.
    À méditer.
    Bonne route Pierre

    J'aime

    • Salut Pierre, tu n’es pas le premier à le dire. Tant que le corps est dans l’activité, il arrive à supporter puis une fois qu’il se relâche, comme cela a été mon cas, les problèmes arrivent là où ils seraient arrivés plus tard.
      Excuse-moi, c’est un peu du charabia ce que je viens d’écrire mais là j’ai 60km dans les jambes, et je suis lessivé !!
      Tu verras dans un prochain article que mes sacoches ont fait une cure d’amaigrissement mais je pense que je n’arriverai jamais à ta hauteur/légèreté !

      J'aime

  2. Salut David,
    le vélo, c’est comme le cheval; un sport où l’on parle beaucoup de fesses et en particulier des siennes, vu que c’est là qu’on a mal…
    Bon vent
    Ted

    J'aime

    • Salut Ted, j’ai remarqué que tu aimes bien rebondir sur certaines phrases. Un petit peu de légèreté ne fait jamais de mal. Merci pour les commentaires qui me font toujours avoir le sourire aux lèvres.
      A bientôt

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s