Derniers moments en Albanie

18 – 21 août

Rrapë (albanie) – vers Qyrsaç – Hot – Lëpushë – Poda (monténégro)

248 km

berane

Un peu plus je restais une journée de plus en compagnie de la famille d’Erwin mais j’ai trouvé les ressources (!) pour quitter le canapé et pédaler un peu. Ils étaient déçus que je parte mais je ne veux pas profiter de leur générosité.

Il semblerait que le gros orage d’hier correspond à un changement de temps. Le soleil est là mais il fait quand même moins chaud, c’est tout bon pour moi. Contrairement aux jours précédents, les kilomètres ont défilé plus rapidement, il est vrai que j’ai perdu de l’altitude, malgré quelques petites montées.

Connaissant les environs de Shkodër, je savais que je n’avais pas intérêt à descendre totalement dans la plaine car il m’aurait été alors impossible de trouver un petit coin de nature pour dormir et j’aurais fini par être invité. Car ce soir je voulais être SEUL, dormir dans la tente et profiter de la nature. De lieu idéal en Albanie, il n’y en a pas ! Il y a toujours un berger qui passe avec ses chèvres ou ses vaches. C’est triste à dire mais j’ai coupé court à la discussion, préférant me reposer, pour une fois qu’il fait bon dans la tente, il faut savoir en profiter.

Les Alpes albanaises au loin.IMG_7623 Enfin de l’espace, je respire.IMG_7626 IMG_7633 IMG_7644 IMG_7651 IMG_7662

La nuit n’a pas été terrible et déjà avant même d’être sur le vélo, je pense à ce soir quand je me coucherai ! En attendant il faut croire que la ville de Shkodër attire les cyclos car coup sur coup je suis tombé sur un couple d’Allemands en tandem et 3 Français partis rejoindre Istanbul. Et une fois n’est pas coutume, la rencontre a duré, échangeant nos impressions et moi donnant plein de conseils sur l’Albanie, que je connais assez bien maintenant.

La pause à Shkodër ensuite a été de courte durée, juste le temps de manger 2 bureks, 15 kilomètres plus loin, je me suis arrêté dans la dernière ville avant les villages de la montagne. J’y ai mangé 2 sandwichs pour la modique somme de 0,90€ et des expatriés albanais m’ont payés les boissons. Les jours où l’on ne m’offre rien se comptent sur les doigts d’une main ici, comme au Kosovo.

J’ai repris la route pour une grosse dizaine de kilomètres, m’arrêtant juste avant le début de la montagne. Voyant l’église de loin, je me suis dit que j’allais frapper à la porte mais manque de bol, le prêtre était de sorti. Étant réticent à planter la tente dans le village (les enfants aiment bien « jouer » autour de la nuit jusqu’à tard dans la nuit) alors que le jour commençait à décliner, j’ai atterri dans l’ancien dispensaire, plutôt en ruine et sans fenêtres mais m’offrant somme toute un confort et un toit pour le matelas.

IMG_7669 IMG_7675 Des cyclos en vadrouille, et très sympas !IMG_7682 Le mariage en Albanie, c’est quelque chose. Même le conducteur est « dehors » !!IMG_7689 Shkodër, la ville du vélo.IMG_7699 IMG_7709 Les Alpes Albanaises.IMG_7712 IMG_7726

Heureusement que j’ai eu un toit pour la nuit car ça n’a pas arrêté de « péter », d’ailleurs mon sommeil a été très mauvais. Au moment de partir je tombe sur 3 Allemands qui viennent du Monténégro. Je leur pose beaucoup de questions car je redoute beaucoup cette route-piste, après mon expérience caillouteuse d’il y a une semaine. Le message est clair, c’est raide et les derniers kilomètres vers le col sont mauvais.

En attendant je profite de l’asphalte sur 25km, l’Albanie commence à faire ses routes, grâce aux sous de l’Europe. Tant mieux. Ça n’a quand même pas été de tout repose puisque j’ai démarré par plus de 500m de dénivelé, avant de les perdre aussitôt. La route commence à remonter le torrent, gentiment jusqu’aux premiers kilomètres non asphaltés. Jusque-là, j’ai tenu le choc et la piste est en bon état mais je déchante rapidement aux premières pentes. C’est très raide par endroits, plus de 15%, et je me vois obligé de pousser le vélo car avec les petites pierres, je pers rapidement de l’adhérence. Heureusement que les paysages sont grandioses. Cependant au fil des kilomètres, je commence à me demander si je vais arriver au bout et j’arrête les rares véhicules pour savoir à quelle distance sont les prochains villages. J’ai même pensé à un moment m’arrêter en plein milieu de l’après-midi (il y avait l’espace et l’eau pour bivouaquer) mais comme souvent dans les moments difficiles je sers les dents et continue à avancer, avec l’espérance que ça ira mieux.

Les kilomètres les plus pourris, qu’on m’avaient promis, sont en fait une ballade de santé. La pente tourne autour des 9% mais il faut croire que les pâtes ingurgitées lors du déjeuner m’ont permis de retrouver une 2è jeunesse. J’arrive quand même au village de Lëpushë, à 1200m d’altitude, fatigué. Le village se prépare à la fête (célébrer la plus belle fille de la montagne), ça grouille de partout mais j’arrive à trouver un endroit tranquille. La journée se termine par la pluie, pour changer !

Merci aux cyclos allemands pour les infos.IMG_7727 Le lac de Shkodër.IMG_7737 IMG_7754 IMG_7756 Bien sauvage par là.IMG_7786 Italiens rencontrés au début de la piste/fin de l’asphalte. Encore de précieux conseils.IMG_7793 IMG_7796 IMG_7822 Parfois impressionnant ici.IMG_7827 IMG_7851 La fête locale a lieu dans 2 jours.IMG_7858 IMG_7868

En partant ce matin, j’avais dans l’idée de faire peu de kilomètres, histoire de me reposer et de faire un peu de lessive. Et pour cela j’avais pensé à Vermosh et sa belle vallée verdoyante. Malheureusement une fois sur place, je me suis rendu compte que ce n’était pas trop l’endroit pour prendre du bon temps. Les barrières sont partout et c’est sale. J’ai donc changé de plan et opter pour les premiers villages au Monténégro. Je connais bien le coin pour y être venu au mois de Mai.

Mais aujourd’hui, décidément, je me vois contrarié par les gros nuages gris noirs qui s’accumulent au dessus des sommets. Tant pis ou tant mieux, je décide de tracer et d’aller le plus loin possible jusqu’à ce que la pluie me rattrape. Le profil de la rote étant favorable, j’ai bien avancé et me suis arrêté juste à temps avant que l’orage éclate.

Durant ces premiers kilomètres au Monténégro, j’ai pu me rendre compte de la différence avec l’Albanie. C’est beaucoup plus propre, plus vert, les fleurs dans les prés ont réapparu, les vaches ou les moutons restent toute la journée derrière les barbelés alors qu’en Albanie, il y avait toujours un enfant ou une grand-mère à leur côté. Fini aussi avec les grosses voitures de luxe, on est peut-être un peu moins « frime » ou « m’as-tu vu » côté Monténégrin. Néanmoins, ça me fait un petit « quelque chose » de quitter l’Albanie, un pays où chaque jour ne ressemble à aucun autre et où tout est possible.

Je retrouve donc le Monténégro, que j’ai à chaque fois adoré lors de mes différents passages cette année. J’espère qu’il en sera de même pour ces ultimes pédalades, avant de rejoindre la Bosnie..

IMG_7873 Passé le col, c’est beaucoup plus vert et ouvert.IMG_7882 IMG_7897 Au Monténégro pour la 5è fois en 6 mois !IMG_7931 Mon plan bivouac était au fond dans les montagnes, dommage.IMG_7936 La vallée de la Lin.IMG_7958 IMG_8010

Publicités

2 réflexions sur “Derniers moments en Albanie

  1. Mon fils Edouard et moi (très très peu d’entraînement) avons souffert dans les pentes de l’Alpe d’Huez. Mais nous avons réussi !
    Et toi David, tu pousses vers la Grèce sans doute ? Courage à toi et à bientôt.

    J'aime

    • Salut Jean-Luc, je viens de voir hier soir ta belle petite vidéo sur votre montée vers l’Alpe d’Huez.Je l’ai faite avec les sacoches mais je n’en garde pas un souvenir impérissable, trop de vélos sur la route !!!!!! Bon weekend.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s