Trop costaud pour moi

13 – 17 août

Rinas (albanie) – Krujë – vers Burrel – Rrëshen – Rrapë (albanie)

153 km

pukë

Les 2 semaines de vacances sont vite passées, le sud de l’Albanie est sympa mais je n’ai pas trop apprécié la côte, envahie par les Kosovars et les Albanais vivant à l’étranger en ce mois d’août. Sitôt quitté l’aéroport, je ne me suis pas retrouvé seul longtemps, à peine 5 minutes, le temps d’aller chez les hôtes de mon vélo ! Et bien évidemment j’ai reçu encore une fois un accueil à l’albanaise, plus que chaleureux. J’ai bien sûr été invité à partagé le déjeuner. Néanmoins, j’ai visité plusieurs fois les toilettes, la faute à des œufs plus très frais ou de l’eau qui avait un goût douteux.

Mes « hôtes » se sont chargés de remplir les sacoches des produits du jardin : pommes, prunes, tomates, poivrons, concombre, soit un peu plus de 15kg !!!!! Et pas moyen de négocier, il fallait que je prenne tout. Je n’avais pas assez de place, je suis donc parti avec des sacs plastiques pendouillant des 2 côtés du guidon ! Vraiment pas l’idéal pour l’équilibre, surtout que je n’ai rien dans les jambes. Je me suis donc contenté de prendre un peu d’altitude pour avoir un semblant de fraîcheur et alors que je cherchais un coin de nature (totalement épuisé), 2 hommes ont commencé à discuter avec moi. Très vite, l’un d’entre eux s’est démené pour que je sois hébergé. Et bien sûr, ça n’a pas loupé, j’ai fini la journée dans une famille, où je me suis retrouvé confronté aux mêmes questions. Et toujours une incompréhension quant à ma façon de voir la vie en fin de soirée.

Le déjeuner m’attend … il finira dans les toilettes 2 heures plus tard !

IMG_7401 La famille d’accueil de mon vélo, pendant 2 semaines.IMG_7405 4km de montée et je n’en peux plus.IMG_7424 IMG_7431

Du coup au réveil, les choses n’ont pas traîné. A peine réveillé que je me suis retrouvé sur la route, après un café. J’ai roulé 5 kilomètres et me suis arrêté au premier endroit propice pour manger le petit déjeuner. Dans ce petit village, j’ai eu des bons moments avec les gens, comme toujours en Albanie, mais au moment de partir, 2 enfants ont essayé de détrousser 2 bricoles qui se trouvent sur la sacoche derrière moi, tout en me disant des « hello ». Lorsque je m’en suis rendu compte, ils avaient déjà rebroussé chemin, en se moquant de moi. J’ai décidé ne ne pas laisser passer ce qui est arrivé et suis retourner illico presto au village. J’ai vite trouvé un interlocuteur parlant italien, un des 2 garnements a été trouvé et a pris un savon. Peut-être que la prochaine, il y pensera à 2 fois avant de faire des conneries.

J’ai repris la route quand même contrarié, n’écoutant pas les conseils des locaux de passer par un autre chemin, plus plat et facile. Les 1000m de dénivelé jusqu’au col ont été très difficile (mais sur de l’asphalte), suant à très grosses gouttes. Je pensais que la descente sur une piste serait plus ou moins ok mais il s’est avéré que j’ai du descendre du vélo pour avancer. Impossible de rouler, la piste était trop pourrie, pleine de pierres. J’ai eu besoin de plus de 2 heures pour descendre 15 kilomètres. Les pistes albanaises ne sont pas faites pour moi, beaucoup trop lourd. J’abandonne donc l’idée d’aller dans certains endroits et de ne rouler que sur de l’asphalte. Je ne suis pas maso, je n’ai pas envie de galérer.

Arrivé dans la petite ville de Burrel, je n’avais plus de force, je suis donc sorti de la ville pour trouver où dormir. J’ai pris le premier chemin qui s’est présenté et ai essayé d’être discret dans ma « recherche » mais en Albanie, il y a toujours du monde, même quand c’est vide. Je suis tombé sur 4 jeunes adolescentes et bien sûr, elles m’ont dit que c’était plus sûr de dormir sur leur terrain, à cause des chiens errants. Et bien sûr, il n’a pas été question de planter la tente ! Je me suis retrouvé invité et bien que j’étais très fatigué, j’ai passé une soirée merveilleuse. Quelle journée !

Dur mais asphalté.IMG_7441 Pourri, en descente, à pied.IMG_7463 IMG_7468 Bien sauvage le coin.IMG_7478 Content de retrouver le confort.IMG_7482

Autant hier matin, je m’étais vite retrouvé dehors, autant ce matin, j’ai passé beaucoup de temps avec mes hôtes ! Du coup, il faisait trop chaud pour rouler quand le moment est venu de partir. J’en ai donc profité pour faire quelques petits travaux sur le vélo. En partant à 15h, je ne m’attendais pas à faire 100km, surtout avec les orages quotidiens de l’après-midi.

Il faut croire que le hasard fait bien les choses ! Je me suis arrêté à la sortie de la très petite ville de Rrëshen dans le seul supermarché que j’ai vu pour acheter des pâtes, souffler un peu et voyant que les nuages noirs s’approchaient, j’ai commencé à discuter. L’orage est passé et … est resté. Le gérant du supermarché m’a donc proposé de passer la nuit dans le restaurant, seul, ce que j’ai bien sûr accepté ! Et je dois dire que ça fait du bien de se retrouver seul, d’autant que j’ai du mal à me remettre des efforts consentis hier.

Quelle famille accueillante.IMG_7492 Pour éviter que les fixations cassent à nouveau.IMG_7498 Propre mais pas pour longtemps à coup sûr.IMG_7501 IMG_7512 IMG_7514 IMG_7518

Les jours se suivent se se ressemblent. Je crois que j’ai un problème avec les routes albanaises. C’est incroyable comme j’ai du mal à avancer. Pour les connaisseurs, c’est comme la Corse, c’est à dire que ça monte très longtemps, on en voit jamais le bout mais ici c’est beaucoup plus raide et l’état des routes n’arrangent rien. Au bout de 2 heures de pédalage, je n’avais avancé que de 20 kilomètres. Même dans les montées de col, je ne suis pas aussi lent ! D’ailleurs à un moment j’étais proche du rouge et j’ai commencé à demander de l’eau aux rares voitures passant dans le coin. Un espèce de minibus s’est arrêté, il m’a proposé de monter, ce que j’ai accepté volontiers. Je me suis épargné 20 kilomètres et pas loin de 2h30 de route. Aucun regret. Au passage le chauffeur a essayé de me rouler dans la farine en me demandant 3000 Lek, pour 30 kilomètres, soit 20€. Primo il n’y avait que 20km et secondo je n’avais plus que 250 Lek en poche. Je ne lui ai pas laissé le choix. Alors autant les Albanais sont des gens qui ont un grand cœur et sont prêts à tout faire pour aider, autant c’est la première fois dans un pays qu’on essaie de m’arnaquer autant …

Bien que les paysages soient beaux, j’ai du mal à prendre du plaisir, il n’y a pratiquement pas d’espace pour s’arrêter tranquille pour faire un break ou dormir, j’ai l’impression d’étouffer. Je veux de l’espace, comme au Monténégro ou en Bosnie. Comme tous les jours, les nuages ont commencé à apparaître en début d’après-midi, jusqu’à ce que les orages éclatent, un peu en avance aujourd’hui. J’ai juste eu le temps de rejoindre un village et de trouver un abri. Ici les orages durent quasiment 2 heures ? Clairement le mois d’août est à éviter à vélo en Albanie. Grosse chaleur et orage ne font pas bon ménage. Une fois le ciel bleu revenu, j’ai commencé à prospecter dans le village, à peine une quinzaine de maisons. Le mieux que j’ai trouvé est l ‘école. Accès facile et protéger de la pluie. Puis voyant un homme je lui demande où je peux dormir, et là il m’ouvre les portes du dispensaire de santé ! Et ce n’est pas tout, il m’apporte à manger, plus qu’il n’en faut, puis papote avec ses enfants, qui apprennent l’Allemand rien qu’en regardant la télé ! Bref j’ai encore vécu une journée faite de très haut et de bas, une constante ici !

IMG_7522 Complément du petit-déjeuner.IMG_7535 Ça parait plat mais ça descend et monte à plus de 8%.IMG_7543 IMG_7559 IMG_7569 Abri de fortune à Rrapë.IMG_7580 Avant le déluge.IMG_7587 Dans le bureau du docteur.IMG_7591

Le lendemain, la famille m’a proposé de rester dans une maison attenante de la leur. Sans hésitation, j’ai accepté, toute la matinée il est tombé des cordes et je suis encore fatigué. Ce petit break est vraiment très bien tombé. Et cela m’a permis de partager le quotidien de la famille, plus qu’enrichissant.

IMG_7602 IMG_7605 IMG_7606

Publicités

2 réflexions sur “Trop costaud pour moi

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s