Sur les bancs (bulgares) publics …

04 – 07 juillet

vers Bujnovci (bulgarie) – Ljubenec – Goljam Izvor – Kardzali – vers Echinos (grèce)

314km

echinos

J’aurais bien aimé être réveillé par les rayons du soleil ce matin mais ce sont plutôt les rugissements d’un ours qui m’ont sortis de mon sommeil pendant la nuit. Les gens rencontrés hier soir avaient donc bien raison, il y a des ours dans les montagnes ici. Il faut toujours écouter les locaux ! Ni une ni deux, j’ai remballé tout le matériel, humide, et suis parti aux premières lueurs du jour, dans le brouillard.

Après 8 km d’ascension en guise de petit-déjeuner et aussi pour me réchauffer, j’ai profité d’un terrain et d’un vent favorables pour arriver rapidement à Nova Zagora. A 9h du matin, ma journée de vélo était pratiquement finie ! La ville n’a vraiment rien à proposer à part ses magnifiques parcs dans le centre ville. Je n’ai repris la route qu’en fin d’après-midi pour m’arrêter sur les bords d’un étang (merci google earth!). Il m’a fallut parlementer un peu avec les pêcheurs-propriétaires pour les persuader que je n’allais pas prendre leurs poissons. Ouf !

IMG_3494 IMG_3502 Nova Zagora …IMG_3516 Nova Zagora !!IMG_3523 IMG_3539 IMG_3563 IMG_3574 IMG_3611

Les poissons m’ont laissés dormir cette nuit ! C’est donc le soleil qui m’a réveillé, c’est plus conforme à mes habitudes. La matinée, je me suis branché en mode automatique, le paysage sans relief et monotone et les rares villages et petites villes tristes en étant la cause. Je suis donc rapidement arrivé à Harmanli, situé à 50km de la frontière turque. Et le moins que je puisse dire, c’est dans cette ville, l’ambiance de l’orient se fait déjà sentir. J’ai vu les premières voitures avec des plaques d’immatriculation turques.

Comme hier, j’ai fait une énorme pause et ne suis reparti qu’en fin d’après-midi, direction le sud, toujours, direction la Grèce. Au bout de 25km, dans un village, j’ai demandé aux personnes présentes dans le bar où je peux dormir. Et comme 95% des cas, la première réponse est toujours l’hôtel. J’en ai marre d’entendre toujours ce type de réponse. Les gens ne comprennent pas que je veuille dormir dans la tente. Ensuite, souvent on me dit : « tu peux dormir ici dans le village, y’a pas de problème ! » Mais le problème, c’est que cet endroit est très souvent dans le centre du village, à la vue de tout le monde. Et comment je fais pour me laver alors, hein ? Et ensuite à coup sûr les gamins vont tourner autour une bonne partie de la soirée, voire de la nuit. Non merci, je préfère être tranquille ! J’ai donc repris la bonne vieille méthode de chercher par mes moyens, et 2 kilomètres plus loin, j’ai trouvé le coin idéal, ou presque. Comme dit le dicton, ‘on n’est mieux servi que par soi-même’ !

IMG_3540 Ville créée après la 2nde guerre mondiale, ça se voit.IMG_3656 En turc !IMG_3663 IMG_3665 IMG_3668 Pas cher et bio.IMG_3676 On récolte les feuilles de tabac.IMG_3695 IMG_3701

C’est marrant, au cours de la matinée, plus je me suis rapproché de la Grèce, plus les villages sont devenus musulmans ! En effet dans cette partie du sud-est de la Bulgarie, il reste encore une très forte minorité turque. D’ailleurs, les gens me saluaient dans une langue inconnue à mon répertoire, pour l’instant …

Tout comme hier, je me suis arrêté en début d’après-midi, au moment où il commençait à faire trop chaud pour faire une très longue pause, à l’ombre. Je ne savais pas trop si Radoslev allait revenir chez lui aujourd’hui mais finalement j’ai reçu un message de sa part. J’ai donc dormi dans un lit, ou plutôt un matelas ! Ça fait du bien de rencontrer des locaux en prévoyant les étapes, de temps en temps. Maintenant j’ai les réponses aux questions que j’avais depuis les premiers jours en Bulgarie.

Séchoir pour feuilles de tabac.IMG_3727 IMG_3733 Village turco-bulgare.IMG_3749 IMG_3761 Habit traditionnel des femmes (turques) à la campagne.IMG_3772 Cages à lapins à Kardzali.IMG_3787

Mon immersion en terre turque, euh pardon bulgare, a touché à sa fin dans la ville de l’or, littéralement, Zlatograd. Ça ne s’invente pas ! Encore une fois, c’est du vu et archi-vu depuis 2 semaines, néanmoins, je crois bien que je vais regretter les petites villes bulgares. On y trouve toujours des espaces verts, des bancs et de l’ombre. Idéal pour faire une bonne sieste alors que le thermomètre dépasse les 30°c.

Mais comme souvent lorsqu’une nouvelle frontière se profile, je suis toujours pressé de découvrir ce qui se cache derrière les barrières et le contrôle de passeport. Je suis donc officiellement en Grèce mais les mosquées dominent les villages et la langue parlée est toujours le turc. Dans ces petits villages au fin fond des Rhodopes, Athènes est bien loin … plus qu’Istanbul !

J’aurais pu aisément demander l’hospitalité sur ces terres musulmanes mais trop fatigué par la journée de vélo, j’ai préféré rester dans la nature, avec les mouches, taons et moustiques comme compagnie.

IMG_3795 Bulgarie ? Oui !IMG_3808 IMG_3838Coup de chaud dans les 3km de montée vers le col, frontière entre Bulgarie et Grèce. Le 1er km a failli m’être fatal. Heureusement les nombreuses fontaines m’ont rafraîchies.
IMG_3861 Vais-je pouvoir retirer des €uros au guichet automatique ????IMG_3868 La Thrace, c’est bien sauvage.IMG_3872

Publicités

2 réflexions sur “Sur les bancs (bulgares) publics …

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s