Objectif : Tirana !

30 juin – 03 juillet

Bucarest (roumanie) – vers Giurgiu – Kacelovo – vers Ljaskovec – vers Bujnovci (bulgarie)

368 km

elena

Les vacances de Zane sont finies mais les miennes commencent dans un mois, en Albanie. Je dispose d’un peu moins de 30 jours pour me rendre dans la capitale albanaise, cela me laisse le temps de découvrir …

Quelle galère de prendre l’avion avec un vélo ! Après avoir trouvé facilement une boîte pour le vélo de Zane, il a fallu que je me rende à l’aéroport en bus, avec la boîte (étant beaucoup trop grande pour la transporter à … vélo!), trouver un endroit où la stocker et revenir. Le tout a pris 3 heures. Et ensuite nous nous sommes rendus avec les vélos, en pleine nuit, le vol étant à 4h du matin. Je passe sur le coup de stress lorsque le bureau où était stocker la boîte était fermé mais tout s’est finalement bien déroulé.

A 3 heures, je me suis donc retrouvé seul. J’avais 2 options : essayer de dormir un peu dans l’aéroport ou bien pédaler. J’ai opté pour la seconde, plus commode pour traverser Bucarest. A 4 heures du matin, il n’y a pas foule dans les rues de la capitale, autant dire que la traversée a été rapide, malgré l’étendue de la ville (environ 25km). J’ai continué de pédaler jusqu’à je tombe de sommeil sur le vélo, ou presque. J’ai alors planté la tente dans un champ pour faire une petite pause de 2 heures.

J’ai un peu bâclé cette dernière journée en Roumanie, les villages traversés étant moins intéressants (il n’y a pas foule non plus à 6 heures). Je suis arrivé à la ville frontière de Giurgiu en tout début d’après-midi. 140 kilomètres étaient suffisants, je me suis donc reposés avant de trouver un endroit où dormir. J’ai trouvé sans difficulté. C’est plus facile tout seul !

Terribles ces maisons de nouveaux riches.IMG_2853 IMG_2870 IMG_2890 IMG_2896 maison typique à la campagne.IMG_2918 IMG_2930 IMG_2964 IMG_3296

Que la nuit a été bonne ! 10 heures de sommeil dans la tente, c’est rare. J’ai dépensé mes derniers Lei avant de franchir le Danube sur la pont de l’amitié, en plein travaux et j’ai ensuite passé pas mal de temps dans la belle ville frontière de Ruse. On peut aisément imaginer la splendeur passée de la ville, quand le Danube faisait sa richesse.

Après la platitude du sud de la Roumanie, je retrouve rapidement les collines bulgares, avant de passer la montagne. Les paysages, où le tournesol donne un éclat doré à la campagne, sont toujours aussi agréables. Malgré les 1à heures de sommeil, j’ai eu besoin de faire une sieste avant de reprendre la route pour quelques dizaines de kilomètres. Dans cette partie de la Bulgarie où l’agriculture intensive règne, il est assez difficile de trouver un bon espace pour la tente. En arrivant dans le village de Kacelovo, je ne me suis pas embêté, j’ai planté la tente près des habitations. J’ai ainsi eu la visite d’une « voisine », Dora, qui est venue pour savoir si je ne manquais de rien. Elle est revenue avec des œufs durs, des concombres du jardin et quelques friandises. De quoi passer une bonne soirée !

Sur la Danube.IMG_2991 IMG_3022 Ruse et ses belles façades de la belle époque.IMG_3029Monastère près d’Ivanovo.IMG_3103 IMG_3107 IMG_3125 IMG_3170 Merci Dora !IMG_3173 IMG_3174

IMG_3444

Au réveil, bien sûr, ça n’a pas loupé. Dora m’a invité à boire le café, en fait à petit-déjeuner. Magnifique pour débuter la journée. Nous avons réussi à trouver une langue commune, même la voisine est venue aux nouvelles. En tout cas, ça fait chaud au cœur de rencontrer une personne telle que Dora. Sa retraite est minable mais contrairement à beaucoup, elle ne se plaint pas. Et plus que cela, elle offre le peu qu’elle possède. Quelle gentillesse. Ce genre de rencontre gonfle le moral à bloc et donne de l’énergie pour gravir les collines bulgares.

En choisissant de passer par les petites routes, je suis bien tranquille mais cela demande des gros efforts. Pas grave, les paysages, bien que peu spectaculaires sont très agréables. Ça me plaît bien ici ! Par contre l’animation des villages roumains me manquent. Ici en Bulgarie, j’ai souvent l’impression de me retrouver au fin fond de nulle part, quelques retraités sont assis sur leur banc devant leur maison ou boivent une bière dans l’unique bar-épicerie. Mais c’est surtout le sentiment d’abandon qui impressionne. Combien de maisons abandonnées, la place principale démesurément immense et vide, toute grise dans le plus pur style communiste et des monuments grandioses. Ouah, il faut le voir pour le croire. En attendant j’ai réussi un bon coin sympa pour dormir, après 3 kilomètres à plus de 10%. Je suis près des bonnes sœurs, en bonne compagnie !!

Petit-déjeuner.IMG_3178 Merci Dora (à gauche sur la photo).IMG_3183 IMG_3219 IMG_3224 IMG_3250 A la prochaine crevaison, je change de pneu ! Plus de 30.000km pour celui-là.IMG_3277 IMG_3283 IMG_3285 IMG_3288

IMG_3373

Pas de petit café au réveil, les sœurs ont d’autres choses à faire que de passer du temps avec moi. Je suis rapidement arrivé à Veliko Tarnovo, ancienne capitale bulgare. Le site est assez unique, la ville est située autour de 7 méandres de la rivière Janta, et de ce fait, elle n’est pas très indiquée pour le vélo. Même à pied, c’est difficile tellement c’est raide. J’aurais pu y rester quelques heures de plus mais j’ai préféré retrouver le calme des petits villages de campagne et me retrouver au pied de la montagne Balkan.

La grosse pause de l’après-midi, c’est à Elena que je l’ai faite, avant d’attaquer la montée d’un col. Je n’étais pas motiver pour le franchir, je me suis donc arrêté en cours de route dans l’un des rares endroits favorables à la tente. J’ai bien fait puisqu’une averse est passée par là juste après avoir monté la tente. Ce soir c’est en compagnie des ours que je dors, il y en a dans la montagne. C’est le genre de rencontre que je préfère éviter ! Vivement demain matin.

IMG_3332 La forteresse de Veliko Tarnovo.IMG_3359 IMG_3361

IMG_3362

Dans le vieux Veliko Tarnovo.IMG_3400 IMG_3431 IMG_3442 IMG_3447 Encore quelques vieilles maisons subsistent à Elena.IMG_3473 IMG_3485

Publicités

8 réflexions sur “Objectif : Tirana !

  1. Coucou David
    Les commentaires de ton dernier article ne sont pas ouverts, alors j’écris ici.
    La photo de ton vélo est géniale…
    Pour l’emballage du vélo Bruno de l’Eurovelogex a répertorié toutes les compagnies et leurs exigences, voir sur sa page Facebook.
    Pour les moustiques la première solution est de se couvrir, il existe aussi d’excellents répulsifs mais chers… Un truc donné par les vénézuéliens : avaler une ampoule de vitamine B (ce n’est pas dangereux) et en mettre une dans sa crème solaire, l’odeur incommode les moustiques et ils te fuient. Petit détail : à quoi distingues- tu un moustique femelle d’un moustique mâle ?
    Kissosssss

    J'aime

    • Françoise, seules les moustiques femelles piquent !! J’ai encore un répulsif de Finlande, très efficace et pas cher, autour de 3€ la petite bombe.
      Si les commentaires sont fermés, c’est que je me suis trompé dans la publication de l’article. Il est prévu pour dans quelques jours.
      Kissos !!

      J'aime

  2. bonjour
    pour la prochaine fois tu peux emballer le velo dans une bache bleue de 2*2m, en mettant un peu de carton ici et la pour proteger les parties fragiles et plein de gros scotch, ou aussi plier le carton de velo pour le mettre sur le porte bagage. 2 methodes utilisees par les nombreux warmshowers qui passent chez moi.
    bonne route pierre

    J'aime

    • Merci Pierre pour les conseils mais je me demande si toutes les compagnies acceptent la solution de la bâche. Certaines exigent la boîte en carton. En tout cas, oui ce serait bien plus simple. Alors es-tu dans les pays Baltes ?

      J'aime

      • bonjour
        oui toutes les compagnies acceptent la bache, ca fait 12 ans que je le fais. bon faut tout demonter, y compris le derailleur, parce que une bache ne protege pas autant que le carton.
        quant a moi, je suis a Montpellier. eh oui debut Avril ma locataire m’a prevenu qu’elle liberait l’appart a la fin du mois. donc un petit voyage en France en Avril pour m’occuper, puis 2.5 mois de travaux acharnes, je n’ai rien vu de mtp, pas meme la mer, et l’appart est enfin pret a etre reloue. et moi je suis epuise. donc je vais me reposer 15 jours a Aix les bains, et apres je vais voir ou je vais. Mais la saison pour bien des endroits est passee du coup.
        En fait j’hesite entre 2 espaces, le Caucase, Georgie Armenie Iran, et le Nord, pays Baltes Norvege Suede Danemark, selon mon courage, la montagne ou le + ou – plat pays.
        Depart debut Aout en tout cas.
        bonne route Pierre

        J'aime

      • Merci Pierre pour le conseil, sympa. J’ai pris note. Attention la Norvège n’est pas plate, contrairement aux pays Baltes. Août et septembre, c’est encore bon pour pédaler dans cette partie de l’Europe, octobre, c’est déjà plus délicat (beaucoup de pluie dans les pays baltes et des températures qui baissent vite).
        Bonne route à toi … dans le Caucase ?

        J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s