Quelle vie dans la campagne

24 – 29 juin

Somovit (bulgarie) – Dracanesti de ede – Ciorogarla – Bucarest – (roumanie)

238 km

bucarest

Les Bulgares et les Roumains sont des grands farceurs. Pour passer d’un pays à l’autre, il faut franchir le Danube, et il n’existe qu’un pont (je crois) Les autres rares passages frontaliers se font par la traversée du fleuve sur un bac. Le départ a été tardif après avoir fêté la St Jean si bien que nous ne sommes arrivés que sur les coups de midi à Nikolov, dernière ville bulgare. J’avais vérifier les horaires du bac et les traversées semblaient régulières, environ toutes les demies-heures. Or au passage de la frontière bulgare, personne, ainsi qu’au bureau pour payer la traversée du bac. La raison est toute simple : c’est la pause, un peu comme la sieste en Espagne. Donc entre 12h et 16h, nada ! Ça m’a permis de discuter un peu avec un couple de motards allemands. J’ai leur adresse, j’irai peut-être y faire un petit tour un de ces jours !!

Le Danube est une vraie frontière entre les 2 pays : d’un côté c’est totalement plat et remplis de champs (Roumanie) et de l’autre les collines commencent. Le contraste est tout aussi saisissant au niveau des villes. Nikolov est totalement assoupi, il est vrai qu’il fait chaud aussi, mais à Turnu Magurele, la ville grouille de gens et la musique donne envie de danser. Ça donne le ton de ce qu’est la roumanie. C’est vivant.

Sauf les 50 premiers kilomètres qui ont ressemblé comme 2 gouttes d’eau à la Beauce : un désert humain dédié à l’agriculture intensive. Et un constat rapide s’impose : quasiment impossible de poser la tente. C’est donc dans un petit village que nous avons demandé de « l’aide » et rapidement Ionel nous donne les clés de la maison communale. Par contre la communication est très difficile. Bien que le Roumain est une langue latine assez proche de l’Italien, c’est pratiquement impossible de comprendre, à part bien sûr quelques mots complètement similaires.

Qu’il est beau le Danube au réveil.IMG_1914 A gauche la Roumanie, à droite la Bulgarie.IMG_1930

Echange de contact, toujours bon …
IMG_8203

Première impression de la Roumanie.IMG_1977 Mais heureusement, ça change vite.IMG_1994 IMG_2028 Les chiens, très très nombreux et parfois agressifs.IMG_2044 IMG_2062 IMG_2078

IMG_8211

Ionel et sa famille.

IMG_2093

C’est donc le 2è jour sur le sol roumain que nous avons découvert cette fameuse vie de « village à la campagne ». Le « spectacle » est dans l’unique rue des village, étirés en longueur. Pour la peine, nous ralentissons pour profiter de ces moments de vie assez uniques. Le cheval et la charrette sont bien sûr encore sur les routes, tous comme les tziganes.

Tous ne sont pas sédentarisés, c’est ainsi que nous avons vu plusieurs fois des « vrais » nomades (contrairement à moi !). C’est juste impressionnant de voir les grosses charrettes pleine de ferraille( et même des carcasses de voitures!!!), avec les enfants, les chiens. Ouah ! Je n’en reviens toujours pas au moment où j’écris ces lignes.

Tout comme le jour précédent, trouver un bivouac s’est avéré presque impossible, Zane ayant voulu cassé son record de distance parcourue sur une journée (108km). Mais surtout l’idée de dormir dans la tente ne lui plaisait pas du tout (peur des Tziganes). En demandant un peu partout le long de la route en fin de journée, c’est Gheorge qui nous a trouvé des lits dans une école, 7€ pour 2. Ce n’est pas trop ma tasse de thé de payer pour dormir mais je peux faire quelques concessions quand je ne suis pas seul. Ah le confort …

IMG_2153 Portails souvent magnifiques.IMG_2174 Tout comme les maisons.IMG_2200 IMG_2201 IMG_2207 Les charrettes sont aussi immatriculées !IMG_2214 Une nomade rencontre des nomades … et se fait délester d’un Euro au passage !!!!!!IMG_2220 Il semble que les tziganes nomades vivent de la récup.IMG_2246 IMG_2263 Que de poteaux pour pomper l’or noir près de Bucarest.IMG_2266 Des nomades qui vivent du miel.

IMG_2339

En sécurité sur l’autoroute, plus que sur les petites routes permettant d’accéder à la capitale !

IMG_2350 Après 3 ans, les sandales sont à bout de souffle. IMG_2354Elles ne vont pas rester longtemps blanches !!

IMG_2363

Il ne restait plus qu’une petite quinzaine de kilomètres pour rejoindre le centre de Bucarest. Ils n’ont pas été les plus agréables de ces 5 semaines. Il y a du monde dans la ville et ça se voit dans les grandes artères de la capitale. C’est la 1ère fois que nous avons utilisé la réseau warmshower, un grand merci à Simon.

Ma première impression de la ville quand nous sommes arrivés était plutôt négative mais finalement c’est passionnant, il y a toujours quelque chose d’intéressant à voir. Une semaine dans la capitale roumaine ne serait pas de trop pour en découvrir ses recoins cachés.

Le trip de 5 semaines à travers les Balkans est maintenant terminé, j’ai maintenant un mois pour retourner en Albanie !

IMG_2488 IMG_2513 IMG_2573 IMG_2648 IMG_2675

5 semaines de Dubrovnik à Bucarest, ça donne cela sur la carte, environ 1800km.balkans

Publicités

6 réflexions sur “Quelle vie dans la campagne

  1. Salut David,
    Dès que possible lorsque nous avons une connexion, nous suivons avec intérêt ton parcours.
    Contrairement à toi, nous avons eu très froid, un temps de chien là haut.
    Nous concernant, nous sommes maintenant en Finlande et passerons après les pays Baltes, la Pologne puis la République Thèque, peut être pouvons nous nous rencontrer quelque part?
    Grosses bises amicales
    Nicole et Renaud

    J'aime

    • Si vous passez en Lettonie, essayer de vous arrêter à Kuldiga. Vous serez accueillis par mon amie Zane.
      Bon comme je viens de l’écrire dans un commentaire, bonne chance avec les moustiques, je sais ce que c’est là-haut. En Norvège, vous aviez un temps de chien mais pas de moustiques. Eviter absolument la route qui longe la côte baltique en Finlande, elle est chiante à mourrir. Passez plutôt par l’est le long de la frontière russe. Vous verrez que c’est loin d’être plat ….. Bonne route les amis. La famille vient fin juillet pour les vacances, 2 semaines et ensuite je commence la montée vers le nord. Attention, la Grèce, ce n’est pas plat du tout non plus 😉

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s