Conquis pas les Kosovars

27 – 29 avril

Frashër (kosovo) – Prekoc – Duraj – Dragash (kosovo)

236 km

dragash

Au bout de 5 jours passés au Kosovo, j’ai énormément de choses à raconter sur ce pays, aussi bien négatives que positives. Je vais essayer de faire un condensé pour éviter, à vous lecteurs, de vous endormir !

Bien que ce soit un petit pays par la taille, il est quand même peuplé d’un peu moins de 2 millions d’habitants. Il existe 2 grands axes de transit en gros puis des routes secondaires qui permettent de relier les principales villes du pays. Je pédale bien sûr sur ces routes. Je pensais bien avoir la paix mais le trafic est en fait assez intense, sur des routes qui ne sont pas faites pour. C’est donc bruyant, ça pue le diesel encrassé, ça frôle de temps et en temps et surtout ça roule vite. Le Kosovar semble pressé dans sa voiture. Je prends donc très peu de plaisir sur le vélo, d’autant que les paysages sont assez bof-bof, surtout après le feu d’artifice Bosnie-Monténégro et Serbie. C’est de la campagne sympa mais disons que j’ai vu plus beau dans le secteur.

La saison des mariages a commencé.IMG_5023 Le Kosovo est sale.IMG_5028 Pristina, une petite ville qui grossit très vite.IMG_5053 L’université de Pristina, une architecture qui décoiffe !IMG_5092 IMG_5129 Facile de trouve un endroit pour dormir.IMG_5130

L’autre point négatif, c’est cette espèce de fanatisme albanais. J’ai souvent l’impression de me trouver en Albanie car les discussions que j’ai avec les gens finissent toujours sur une leçon d’histoire. Je ne doute pas de leur sincérité mais ils poussent un peu le bouchon un peu loin lorsqu’ils parlent de la grande Albanie et de sa grandeur passée, des méchants Serbes, tous mis dans le même sac. Le pire dans tout cela, c’est que je ne peux pas les contredire ou nuancer leurs propos. Ils ont raison, un point c’est tout. Donc dorénavant j’ai décidé de jouer les étonnés, de mentir en sorte. C’est très frustrant. Il en va de même quand je parle de mon style de vie. Ils n’arrivent pas à comprendre qu’on puisse choisir de quitter sont travail, ne pas être marié et avoir des enfants, pour profiter de la vie en voyageant. Maintenant je reste donc vague et essaie de m’en tirer par des pirouettes.

Le Kosovo est un pays assez bizarre dans le sens où sa partie nord est serbe et que d’un village à l’autre tout peut changer. On passe des mosquées aux églises orthodoxes en très peu de kilomètres. Et j’ai surtout l’impression que ces villages serbes « jouent » un peu au village d’Astérix, lui entouré de Romains. Les Serbes sont un peu paranos et c’est vrai que l’ambiance est souvent plus lourde. Les gens ne saluent presque pas, les sourires disparaissent, tout le contraire de ce que je vis au Kosovo. Les Kosovars lancent très souvent des « hello » à mon passage, ils sont curieux et viennent souvent m’accoster.

Une fin d’après-midi je me suis arrêté dans la supérette d’un petit village pour acheter du pain (0,30 les 400g). Comme souvent une petite discussion s’est installée et finalement le gérant m’a offert un goûter digne d’un repas. Sa femme trouvait que j’avais besoin de manger plus pour pédaler !

Côté campagne …IMG_5144… et côté ville., pas les mêmes préoccupations.IMG_5162 Gnilanje.IMG_5176 IMG_5203 Chapeau traditionnel.IMG_5213 Partout je peux voir « merci l’OTAN, les USA et l’Europe ».IMG_5217

C’est « seulement » le 3è jour jour que j’ai été invité à passer la nuit dans une famille. Les 2 premiers jours, je n’avais pas spécialement recherché le contact pour faciliter une invitation car il est facile de trouver des endroits tranquilles pour dormir dans la tente. Donc le 3è jour, je savais qu’il allait pleuvoir durant la nuit et dès que j’ai vu une maison en construction abandonnée, j’ai demandé au propriétaire si je pouvais y passer la nuit. Il m’a dit ‘pas de problème’ mais si tu veux je t’invite. J’ai gentillement refusé mais il est revenu plus tard avec son père et là je ne pouvais plus refuser. Un de ses enfant travaille en France, il était donc heureux de m’avoir comme invité. Comme en Albanie cela m’a permis de rentrer dans l’intimité d’une très grande famille et surtout d’en apprendre énormément sur le pays, son histoire, ses drames, sa culture et la guerre avec les Serbes. Un des enfants, à l’époque adolescent, a payé un passeur pour fuir les l’Allemagne et ainsi éviter d’être tué par les soldats serbes. Toutes les maisons du villages, une quarantaine avaient été brûlées, le bétail tué. Et surtout les documents disparus. Cela permettait aux Serbes de dire qu’il s’agissait d’Albanais et que le Kosovo n’était habité que par les Serbes. Ainsi Milosevic a principalement justifié cette guerre ou plutôt ce nettoyage.

J’ai donc été accueilli comme un roi par cette famille et surtout ils m’ont demandés pourquoi j’avais dormi dans la tente les 2 nuits précédentes. Je leur ai expliqués que je ne demande jamais l’hospitalité aux gens en frappant aux porte. C’est un tort ici au Kosovo !!!!

J’ai donc mis le lendemain en application la recommandation dans une petite ville de montagne et en moins de 2, je me suis retrouvé nourri et logé par Shpresim. Bien sûr tout confort pour moi mais surtout des rencontres « vraies », basées sur la confiance mutuelle. Oubliez donc les clichés des journaux télévisés car ces gens ont un grand cœur.

Et parfois on sait quand on arrive mais on ne sait pas quand on repart …

IMG_5245 IMG_5248 IMG_5294 IMG_5321 Prizren, dans aucun doute la ville la plus charmante du pays.IMG_5328 IMG_5351

Publicités

2 réflexions sur “Conquis pas les Kosovars

  1. David,
    soit prudent on dirait que ça se réchauffe dans le secteur..

    http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/conseils-aux-voyageurs/conseils-par-pays/ancienne-republique-yougoslave-de/

    La situation sécuritaire est stable au Kosovo et on peut aussi lire que :
    « Le risque lié à la présence de mines et d’engins non explosés disséminés reste cependant réel. La plus grande prudence est donc nécessaire hors des zones de passage et de peuplement, surtout dans les zones montagneuses »

    Heureusement que tu connais bien le Portugal ainsi à la question fatidique : -Est-ce que tu es Serbe ou Croate? tu seras un peu plus crédible.. 🙂
    Comme on dit un voyageur averti en vieux deux roues..

    Bonne chance

    J'aime

    • Merci Mohamed pour les infos. C’est vrai que je ne suis pas trop au courant de ce qui se passa dans le monde mais pour l’instant pas de souci dans le coin. Et souvent les journaux tv occidentaux en rajoutent beaucoup.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s