Le retour fracassant de l’hiver

05 – 08 avril

Margetici (bosnie-herzégovine) – Dolnji jablanica – Buna (bosnie-herzégovine)

188 km

blagaj

Comme les jours précédents, j’étais à la recherche d’un toit pour dormir mais cette fois-ci pour une excellent raison : l’hiver est de retour. Et il n’est pas venu seul, la neige était bien sûr de la partie. C’est donc dans un hameau que j’ai trouvé mon bonheur, et je savais que j’allais y rester 2 nuits. J’ai demandé à une habitante si je pouvais m’installer avec mon serbe teinté de russe. Bien que ce n’était pas sa maison, elle m’a dit non ! J’ai alors vu une autre dame, par contre elle, elle n’y voyait pas d’inconvénients. Je me suis donc installé, tranquillement, jusqu’à ce que la police vienne me contrôler. Sûrement un appel téléphonique de la 1ère « voisine ». Je leur ai expliqué la situation, ils n’ont rien trouvé à redire et m’ont même dit d’avoir fait le bon choix. Une heure plus tard, les policiers sont revenus avec 2 autres collègues et … de la nourriture pour le soir ! Ils ont apporté de la soupe, des choux farcis, de la viande, du pain, du gâteau fait maison et bien sûr de la rakija, de l’eau bénite ! Pour quelle raison ? Tout simplement parce que je suis venu découvrir leur pays. Je dois donc recevoir un bon accueil ! Je n’en reviens toujours pas au moment d’écrire ces lignes. Le lendemain, dimanche de Pâques, c’est la famille (catholique) de la 2è « voisine » qui est venue m’apporter à manger. Car « un dimanche de Pâques, personne ne doit rester sans manger » ! Alors que j’avais fait des provisions pour passer 2 jours dans la tente, voilà que je me suis retrouvé avec trop à manger ! C’est tout simplement incroyable. La Bosnie n’a peut-être pas bonne presse dans nos journaux, allez savoir pourquoi, mais les gens ici sont d’une générosité monstrueuse.

Au fait comment se sont passées ces 2 nuits avec la neige ? Et bien je ne suis sorti du duvet pour que répondre à des besoins naturels. Ce n’est pas très marrant. Quand il pleut on peut sortir un peu mais quand les températures sont si basses, il faut vraiment être motivé pour quitter le cocon du duvet.

Merci la policija !!! Délicieux.

IMG_2451

Oui oui c’est bien blanc dehors.IMG_2453 IMG_2455

Ma « maison ».IMG_2461

J’ai ensuite profité d’une journée pour avancer un peu, en changeant de direction par rapport à ce que j’avais prévu. Je laisse tomber momentanément Sarajevo, de la neige était prévu pendant quelques jours pour me diriger vers l’Herzégovine et Mostar, où le climat est de type méditerranéen. Je vais attendre une bonne semaine que le soleil revienne et fasse fondre la neige, j’ai trop envie d’aller sur les petites routes de montagne. En cours de route, j’ai enfin fait une rencontre grâce au réseau Warmshower. Ça faisait 2 semaines que j’étais seul et ça fait quand même du bien de parler un peu, d’en apprendre un peu plus sur l’histoire complexe du pays. Du coup j’ai fait une halte de 2 jours, restant la plupart de temps avec l’oncle de mon hôte. La conversation était plus que limitée mais mes connaissances en russe m’ont quand même permises de communiquer. Je pense qu’il était content d’avoir de la compagnie.

C’est quand même beau quand c’est blanc.

IMG_2470

Le 1er col de la journée.IMG_2478 IMG_2499 IMG_2516

Pour aller à Mostar, il n’y a pas 36 routes, surtout depuis qu’il a neigé. J’ai donc suivi la Neretva, une journée facile, avec en plus le vent dans le dos. Petit à petit, les sommets enneigés ont disparu et j’ai retrouvé la végétation méditerranéenne à la sortie d’un tunnel. Quel changement de paysage d’un coup !

Pour aller à Mostar, il n’y a pas 36 routes, surtout depuis qu’il a neigé. J’ai donc suivi la Neretva, une journée facile, avec en plus le vent dans le dos. Petit à petit, les sommets enneigés ont disparu et j’ai retrouvé la végétation méditerranéenne à la sortie d’un tunnel. Quel changement de paysage d’un coup !

J’ai bien sûr visité la ville de Mostar, un des symboles de la guerre fratricide entre les républiques de l’ex-Yougoslavie. 20 ans après la fin de la guerre, la ville a pansé ses plaies, il ne reste plus que quelques vestiges comme des bâtiments criblés de balles. Par contre la fracture est nette. D’un côté du fleuve les mosquées avec les touristes et de l’autre, les églises. Par contre je ne sais pas de ce qu’il en est des relations entre les Bosno-musulmans et les Bosno-croates. 

IMG_2538

La belle vallée de la Neretva.IMG_2559

Mostar, pour les touristes !IMG_2624

L’emblématique pont, détruit par les Bosno-croates puis reconstruit grâce à l’aide internationale en 2004.IMG_2656

Les traces de la guerre sont encore présentes.IMG_2689

La source de la Buna.IMG_2708 IMG_2722

Une rivière, idéal pour faire une lessive.IMG_2725

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s