Intérieur, côte, intérieur, côte … le zig-zag

13 – 17 mars

Tvrdos (bosnie herzégovine) – Poplat – vers Blace – Zagora – vers Podgrade – Stobrec (croatie)

361 km

split

Les 2 jours passés en Herzégovine (l’extrême sud du pays avec un climat méditerranéen) ont été un pur bonheur. Il me semble qu’on peut prendre n’importe quelle route, au hasard, l’émerveillement sera toujours au rendez-vous. Entre Trebinje et Stolac, j’ai pris la route nationale, avec un trafic plus que réduit. De rares camions et voitures, et des minibus qui font la liaison entre les 2 villes. Sur les 80 kilomètres, les villages sont très rares, toujours très petits et souvent au pied de la montagne. Bon la montagne elle est partout ici. J’ai donc été content de suivre la vallée d’une rivière pendant la moitié du trajet avant de prendre de l’altitude. Cette partie de la Bosnie a été très peu touchée par la guerre, à part la poche de Stolac ou les panneaux « mines, danger de mort » sont apparues sur le bord des routes.

Pour le bivouac j’ai été assez prudent. Je me suis d’abord arrêté dans un « village », constitué de 2 maisons habitées et les autres, complètement détruites. Je suis allé demandé à une vieille femme de pouvoir dormir dans le « village », la place ce n’est pas ça qu’il manque mais sans doute a-t-elle eu peur de moi, elle n’a pas voulu malgré mon insistance et lui montrant qu’il y avait de l’espace. J’ai donc continué et à peine 2 kilomètres plus loin, j’ai trouvé un pré, l’endroit idéal avec une superbe vue sur les environs.

Plus ou moins plat en suivant la rivière, j’apprécie !

IMG_0096 IMG_0099 IMG_0113

Route principale N6, déserte, j’adore.IMG_0114

Tombes bogomiles près de Stolac.IMG_0152

Stolac, dominée par son château.IMG_0167

J’aurais été bien pour dormir là.
IMG_0174 IMG_0175

Bon ici c’est bien aussi, et je suis tranquille, pas de chien qui aboie.IMG_0179

Si la route entre Trebinje et Stolac était pas mal, alors celle entre Stolac et Neum, la seule ville bosnienne située sur la côte adriatique, est merveilleuse. Une petite route idéale pour le vélo avec ce qu’il faut comme dénivelé, des paysages désertiques et de végétation méditerranéenne. Je me suis régalé.

Plus je me suis rapproché de Neum et plus j’ai senti l’influence croate grandir. Les minarets et les croix orthodoxes ont disparu à la faveur des églises chrétiennes et des drapeaux à damier rouge et blanc (de la Croatie). Cet accès à la mer est bosnien sur la papier car sur place, on se croirait en Croatie.

La Croatie justement m’a accueillie avec le delta de la Neretva, ancien marécage devenu grâce à un système d’irrigation un vaste jardin où poussent les agrumes. C’est donc sans souci que j’ai trouvé une plantation de clémentines pour passer la nuit. Malheureusement pour moi, la saison est finie depuis quelque temps et les rares clémentines restées sur les arbres ne sont plus bonnes à manger. J’aurais bien fait une cure de vitamines !

IMG_0221 IMG_0240

Seul au monde sur cette petite route.IMG_0241 IMG_0260

Le delta de la Neretva et son système d’irrigation.IMG_0276

En fait pas si difficile la prononciation. Il suffit de mettre un « eu » entre le t et le r ! TeurnIMG_0285 IMG_0305

J’ai bien fait de rouler sur la route de la côte un dimanche matin : j’étais seul au monde, une voiture de temps en temps seulement. Quel pied de pouvoir profiter de la magnifique riviera de Makarska où la montagne se jette littéralement dans la mer, impressionnant. Et j’ai aussi eu la bonne intuition de quitter cette belle route pour rentrer un peu dans les terres. En effet les connards-motards se sont levés et ont sorti leur moto du garage pour s’amuser sur la route et se donner quelques frissons d’adrénaline. D’ailleurs, nombreuses sont les stèles de motards tués tout le long de la route.

Comme lors de mon entrée en Bosnie, dès qu’on quitte la côte, le paysage change du tout au tout. Fini le vert, place au désert, humain aussi. C’est sauvage comme pas possible. La voilà la raison pourquoi je suis venu ici. Je veux voir du sauvage, de l’intact. Et c’est possible encore dans cette partie de l’Europe. Bon le revers de la médaille, c’est que ça monte dur mais l’effort fait dans de tels paysages est largement récompensé. Magique !

IMG_0334

Gradac.IMG_0345

La riviera Makarska, au niveau de la mer.IMG_0383

Et en prenant de la hauteur, très rapidement.IMG_0405

Derrière la montagne, changement radical.IMG_0421 IMG_0434

Ce qui m’a quand même le plus marqué, c’est le contraste entre la côte, riche, et l’intérieur, pauvre et abandonné. Je ne suis rentré que quelques kilomètres dans les terres, cependant fini les appartements ou chambres à louer que j’ai vus à longueur de kilomètres. Les villages, qui font des kilomètres des long avec des maisons éparpillées le long de la route, sont devenus des villages fantômes. Nombreuses sont les habitations aux volets clos, et ce depuis pas mal de temps quand je vois l’état des « jardins ». La route nationale quant à elle est devenue une vulgaire petite route au trafic inexistant depuis l’ouverture de l’autoroute. Ce n’est bien sûr pas pour me déplaire !

IMG_0451 IMG_0462

A la recherche du bivouac …IMG_0486

Trouvé !IMG_0487

Le trafic, lui, je l’ai retrouvé sur la côte en arrivant à Split, la 2è plus grande ville de la Croatie, et « capitale » de la Dalmatie. Son centre historique est plus que charmant, mais attention ça glisse ! A Split j’ai eu une expérience Warmshower assez inédite où mon « hôte » ne m’a même pas offert un verre d’eau ! C’est marrant mais avec l’expérience des 3 dernières années, je sentais que ça serait bizarre, j’avais du coup pris des provisions. Que j’ai mangées dans la soirée ! Moralité : ne jamais arriver les sacoches vides !!!

Omis, site sympa.

IMG_0510 IMG_0517 IMG_0518

Split.

IMG_0575

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s